Aprés la bagarre, l'envoyer ch*er!

Publié le par Julia Brandeau


Résumé: Le pauvre escroc est tellement convaincu que la commande existe qu'il va accepter de subir les pires humiliations.

 

SUJET: ATTENTE D'INFO

Monsieur Lanidou.

Vous ne comprenez rien de rien. Et plus vous essayez de faire votre
malin, plus vous donnez une image pitoyable de vous même.

Ne m'ecrivez plus. Je ne veux plus rien a voir avec des gens de votre
espéce. Egoiste et incapable de rendre le plus miserable des services.

Vos colis sont déjà à Abidjan, mais vous serez livré dans 3 mois. Le
délai maximum légal, comme punition de votre comportement.

Votre commande ne peut pas être annulée puisque déjà payée.

Veuillez ne plus m'ecrire a présent.

 

SUJET: ATTENTE D'INFO


Monsieur,
 
Vu que vous le prenez ainsi et que vous ne tenez pas compte de nos clients,nous vous signalons que nous avons déjà envoyé auprès de notre banque et des autorités compétentes internationales une annulation du transfert vu que nous n'avons réçu aucun colis dans notre boutique si connue et nous leur avons envoyé tous vos mails ainsi que les nôtres.
Laissez-moi vous dire que vous ne recevrez rien sur votre compte même pas un euro et je vous signifie en même temps qu'un de vos amis ou collègues,je ne sais pas bien pour l'instant,est rentré en contact avec nous et désire nous lier avec une entréprise pour un ravitaillement et en sommes très fiers.
Nous sommes désolés pour ce comportement commercial que vous avez et dont nous n avons jamais fait face(payer sans recevoir).
Votre collègue ou ami,nous a mis contact avec une autre boîte compétente et avons décidé de lui donner une commission pour tout son respect commercial envers nous et sa gentillesse.
Nous n avons pas pour habitude de changer des partenaires à long et à travers et si vous voulez que nous continuons ce partenariat,nous vous prions de d'expédier les colis ou de nous donner les informations sur votre soit-disant APEXCI qui ne réconnaissent rien de tout cela.
 
 
CORDIALEMENT
 
ALPHONSE LANIDOU


 

Commenter cet article